Articles techniques n°2 (presse automobile)

- Applications des propriétés des fluides à l'automobile

- Commande originale de la suspension hydractive

- Pétition contre l'abandon du système hydropneumatique Citroën 


 

Pétition de protestation contre l'abandon 

du système hydropneumatique des véhicules Citroën


Pour signer cliquer ICI


Pétition contre l'abandon par PSA du système hydropneumatique CITROEN

 à Monsieur Carlos TAVARES – Président du Directoire PSA Peugeot-Citroën

  Créé par Citroën pour la DS de 1955, le système hydropneumatique a révolutionné le confort, l'adhérence, la tenue de route et la sécurité des véhicules. Sa supériorité tellement évidente, dès l'origine, sur les autres suspensions est encore aujourd'hui manifeste, en comparaison à toutes les autos concurrentes. Et avec l'apport de l'électronique, comme sur la C6, on atteint une qualité jamais vue dans les liaisons roues-sol.

Et c'est à ce moment de l'Histoire que la Direction de PSA décide d'en finir avec cette magnifique invention qui a fait connaître Citroën dans le monde entier et lui a donné sa spécificité légendaire !

Comment pouvez-vous ainsi effacer les 60 ans de création technique originale, qui ont fait de Citroën le «constructeur du siècle» ?

Les impératifs financiers et boursiers, qui sont devenus une perversité de l'économie, peuvent-ils à ce point supplanter l'intelligence et le génie humain ?

Comment pouvez-vous, par une décision inacceptable, faire régresser cette marque dont pourtant les innovations spectaculaires en matière de sécurité routière ont surpassé la concurrence ? (Citroën est la marque la moins accidentogène, d'après les statistiques des assureurs).

Ce serait un comble que les dirigeants de PSA oublient que Citroën est le seul constructeur ayant réussi à conférer aux différents organes des véhicules (suspension, freinage, direction, éclairage, etc) le comportement intelligent des systèmes cybernétiques.

Et comment osez-vous laisser dans le désarroi tous les possesseurs de Citroën hydropneumatiques, dont les autos - depuis la DS 19 jusqu'à la C6 – auront marqué l'Histoire de la locomotion par leurs qualités avant-gardistes ?

Que vont devenir tous ces propriétaires de Citroën, lorsqu'il leur faudra remplacer leur véhicule hydropneumatique actuel, sachant qu'ils n'auront plus que le choix de ressorts métalliques d'un archaïsme datant de l'époque des diligences ? Tous le vivront comme une sorte de trahison, une insulte aux ingénieurs concepteurs de cette technologie si novatrice, et un déni du progrès scientifique.

De plus, cet abandon constitue une erreur stratégique. En effet, dépourvus de ce système hydropneumatique, les modèles Citroën perdront leur caractère spécifique et n'auront plus qu'à rentrer dans le rang parmi leurs nombreux concurrents, en devenant des berlines aussi médiocrement confortables que toutes les autres !

On peut même penser que par dépit, beaucoup de clients quitteront la marque: pourquoi en effet continuer à acheter Citroën puisque rien de fondamental ne distinguera plus ce constructeur !

Pour ne pas effacer cette longue et remarquable aventure intellectuelle et industrielle de la technique hydropneumatique, reconsidérez cette décision aberrante et désespérante.

Prenez personnellement le temps d'étudier et de comparer objectivement les qualités (en particulier le confort de roulage et la tenue de route) des modèles Citroën face à la concurrence.

Le système hydropneumatique, que l'on peut réellement qualifier de plus belle invention de l'histoire automobile, fruit du génie et de la passion d'un bureau d'études exceptionnel, ne doit pas disparaître !

Bernard Grand - Maître es-Sciences physiques - Docteur en Philosophie

 


 

Lettre ouverte à Monsieur Carlos TAVARES

Président du directoire PSA Peugeot – Citroën

 

En ce moment important de l'histoire de PSA, l'arrêt du système hydropneumatique Citroën apparaît comme une véritable erreur technique et stratégique.

C'est pourquoi j'ai lancé une pétition: Contre l'abandon du système hydropneumatique dont le texte explique les raisons de la protestation que formulent les amateurs de Citroën (de la DS19 à la C6) au sujet de cette décision. L'incompréhension se manifeste par des signatures venant de 50pays:

France, Afrique du Sud, Allemagne, Angleterre, Argentine, Australie, Autriche, Belgique, Brésil, Bulgarie, Canada, Chili, Colombie, Crète, Danemark, Ecosse, Espagne, Estonie, Finlande, Grèce, Hongrie, Inde, Irlande, Israël, Italie, Japon, Luxembourg, Malaisie, Malte, Maroc, Norvège, Nouvelle-Zélande, Pays-Bas, Pays de Galles, Pologne, Portugal, Roumanie, Russie, Serbie, Slovaquie, Slovénie, Suède, Suisse, Tchéquie, Tunisie, Turquie, Ukraine, USA, Yougoslavie.

En lisant les commentaires des signataires, vous constaterez que les fidèles clients de la marque - jusqu'à présent - vont littéralement fuir chez vos concurrents, puisque les suspensions qui ont fait la réputation des Citroën n'existeront plus.

Depuis de trop nombreuses années, PSA n'a pas su (ou voulu) mettre en avant ce système pourtant supérieur. Pour valoriser la marque Citroën dans le monde, il n'y a pas que le design - dont la mode peut être éphémère - mais aussi et surtout les qualités des liaisons au sol. Mettez l'accent sur la polyvalence et les performances du système hydraulique, tellement évidentes pour le scientifique que je suis. L'hydropneumatique de base - purement fluidique - surclasse déjà les suspensions à ressorts métalliques grâce au principe de la rétroaction et, avec l'aide des perfectionnements électroniques, un véhicule haut-de-gamme tel que la C6 garde une nette supériorité. Ne pas conserver le savoir-faire de la marque, héritage de 60 ans d'avance technologique, constituerait une erreur incompréhensible dans le monde concurrentiel d'aujourd'hui.

Il est absolument désolant de lire des tests de revues automobiles sur la DS 5 actuelle, dont le confort trop ferme et indigne d'un haut-de-gamme, est qualifié de "désastreux" avec les roues de 19 pouces ! Jamais une Citroën n'a été ainsi critiquée, je dirais même humiliée.

Monsieur le Président, vous ne pouvez pas laisser mourir une avancée technique qui confère à nos voitures confort, tenue de route, sécurité, qualités que j'ai pu moi-même expérimenter sur tous les terrains, jusqu'en Afrique, et avec une fiabilité remarquable. Imaginez le plus, pour le confort et le franchissement, qu'apporterait l'hydropneumatique sur des chaussées et pistes chinoises, indiennes, sud-américaines... Et pourquoi ne pas concevoir un véhicule tous-terrains muni du système Citroën dont la polyvalence ferait merveille ?

L'hydropneumatique constitue un atout maître que le constructeur se doit de mettre en valeur sur tous les marchés.

Je suis à votre disposition pour tout dialogue complémentaire et argumentation scientifique.

Bernard Grand - Docteur en Philosophie - Professeur de Physique appliquée

Mél: grandb@neuf.fr